Les étudiants sont optimistes à l’égard de l’introduction d’une contribution à taux fixe au Programme canadien de prêts aux étudiants

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

OTTAWA, 13 décembre 2016 – L’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) accueille favorablement l’annonce récente sur l’évaluation d’une contribution à taux fixe pour le Programme canadien de prêts aux étudiants.

 

« Si ces changements atteignent leur cible, une majorité d’étudiants bénéficieront d’une aide financière accrue, explique Michael McDonald, directeur exécutif de l’ACAE. La contribution à taux fixe, ainsi que d’autres annonces récentes concernant le PCPE, permettra de créer un système d’aide financière aux étudiants plus simple et plus équitable. »

 

Auparavant, le montant de l’aide financière du gouvernement qu’un étudiant pouvait recevoir dépendait de nombreux facteurs, incluant l’évaluation de ses revenus. Pour de nombreux étudiants, cette évaluation est difficile à faire puisque leurs heures d’emploi varient, tout comme leurs revenus. Les étudiants qui surestiment leurs gains se retrouvent avec une aide insuffisante, alors que ceux qui les sous-estiment sont tenus de rembourser le financement versé en trop avant de pouvoir toucher une aide pour l’année suivante. Avec le changement annoncé, la plupart des étudiants devront contribuer à leurs études un montant fixe s’établissant entre 1 500 $ et 3 000 $ par année.

 

En outre, la réforme garantit que les groupes qui, traditionnellement, éprouvent plus de difficultés à poursuivre des études postsecondaires ou à qui on demandait une contribution injuste par le passé, en seront maintenant exemptés. Il s’agit notamment :

  • des étudiants qui s’auto-identifient comme Autochtones;
  • des conjoints d’étudiants dont les revenus sont inférieurs et équivalents au seuil de faible revenu;
  • des étudiants avec des personnes à charge;
  • des étudiants ayant un handicap permanent;
  • des étudiants qui sont ou qui ont déjà été des pupilles de l’État.

 

« L’ACAE continuera de collaborer avec le Programme canadien de prêts aux étudiants afin d’aider les étudiants à mieux comprendre comment l’évaluation de la contribution à taux fixe se répercutera sur eux, mentionne M. McDonald. Même si le système n’est pas parfait, le changement apporté à la structure d’évaluation ne peut qu’avoir des bienfaits pour les étudiants. Jumelé à l’expansion récente du système de bourses, ce changement permettra à la plupart des étudiants de bénéficier d’une aide financière accrue. »

 

-30-

 

À propos de l’ACAE :

Fondée en 1995, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation nationale non partisane et sans but lucratif composée de 21 associations étudiantes qui représentent 250 000 étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre. L’ACAE fait la promotion d’un système d’éducation postsecondaire accessible, abordable, innovateur et de grande qualité.

 

Personne-ressource :

Lindsay Boyd, agente des communications et des relations publiques
Courriel : communications@casa.ca 
Téléphone : 613-236-3457 poste 224