Présentation de l’ACAE dans le cadre de l’Examen du soutien fédéral aux sciences

Les étudiants jouent un rôle essentiel dans le développement de la recherche au Canada. Ils participent à chaque aspect des découvertes, collaborent aux travaux de grandes équipes de recherche, lancent leurs propres projets et sont eux-mêmes les plus grands consommateurs de recherche. Le gouvernement canadien comprend depuis longtemps l’importance des étudiants dans ce domaine et a soutenu leur désir de découverte grâce à une aide financière et à des infrastructures.

 

L’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) constate qu’il existe encore de belles occasions de faire connaître la perspective des étudiants dans le cadre de l’approche qu’adopte le Canada à l’égard des sciences fondamentales. Le gouvernement fédéral est l’une des principales sources de financement de la recherche au pays et les pratiques, procédures et attentes liées à ses processus de demande ont une incidence directe sur les étudiants, leurs superviseurs et les établissements. Contrairement aux superviseurs et aux établissements d’enseignement, les étudiants n’ont pas la possibilité d’intervenir directement dans ce processus; ils se retrouvent sans représentants et ne peuvent pas faire entendre leur voix.

 

Le 30 septembre, l’ACAE a remis au gouvernement fédéral les recommandations des étudiants sur la façon d’améliorer la recherche fondamentale au Canada.

 

L’ACAE recommande ce qui suit :

  • Le gouvernement fédéral devrait s’engager à nommer un étudiant qui siégera au sein du conseil subventionnaire des trois agences (CRSH, IRSC, CRSNG);
  • Le gouvernement fédéral devrait revoir et mettre à jour le protocole d’évaluation de ces trois agences s’appliquant aux demandes de financement;
  • Le gouvernement fédéral devrait soutenir l’ensemble des coûts de la recherche, s’établissant à 286,5 millions de dollars par année.