Un comité du gouvernement publie un rapport visant à mettre fin à la violence contre les femmes

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

OTTAWA, 21 mars 2017 – Hier, le Comité permanent de la condition féminine (FEWO) du gouvernement fédéral a publié un rapport intitulé Agir pour mettre fin à la violence faite aux jeunes femmes et aux filles au Canada qui contenait des recommandations ayant pour but de contrer la violence contre les femmes sur les campus d’établissements postsecondaires et dans l’ensemble du Canada. L’Alliance canadienne des associations étudiantes, qui a présenté un mémoire au FEWO en octobre dernier, félicite le Comité pour le rôle de leadership qu’il a joué dans cet important dossier et pour avoir souligné l’importance d’en faire davantage pour rendre les campus canadiens plus sécuritaires.

 

« La violence fondée sur le sexe demeure un problème troublant et persistant sur les campus des établissements d’enseignement postsecondaire canadiens, et le rapport du Comité met en lumière des secteurs clés où des mesures doivent être prises immédiatement », affirme Carley Casebeer, vice-présidente aux affaires externes de l’association étudiante de l’Université MacEwan (SAMU) et présidente intérimaire de l’ACAE. Les établissements d’enseignement postsecondaire canadiens doivent prendre ces recommandations au sérieux et s’engager à créer des contextes d’apprentissage sécuritaires pour tous les étudiants. »

 

Dans ce rapport, le FEWO recommande au gouvernement fédéral de prendre certaines mesures pour limiter la violence sur les campus, par exemple : inciter les universités et collèges à créer des centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles sur les campus, mais également à divulguer toutes les statistiques établies sur la violence sexuelle sur leurs campus, examiner les pratiques exemplaires pour rapporter les cas de violence sexuelle, mener des enquêtes et rendre des décisions à cet égard, et instaurer un mécanisme permettant de mieux renseigner le personnel des universités et collèges sur ces questions.

 

Danika McConnell, présidente de la SAMU, s’est adressée aux membres du FEWO au nom de l’ACAE le 19 octobre et a abordé le problème de la violence faite aux femmes sur les campus, tel qu’il se manifeste actuellement. Elle demandait aux établissements d’enseignement postsecondaire d’instaurer des politiques indépendantes sur les agressions sexuelles et soulignait l’importance d’améliorer les signalements et la collecte de données sur la violence au sein des campus.

 

À PROPOS DE L'ACAE :

Fondée en 1995, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation nationale non partisane et sans but lucratif composée de 21 associations étudiantes qui représentent 250 000 étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre. L’ACAE fait la promotion d’un système d’éducation postsecondaire accessible, abordable, innovateur et de grande qualité.

 

PERSONNE-RESSOURCE :

Lindsay Boyd, agente des communications et des relations publiques
Courriel : communications@casa.ca
Téléphone : 613-236-3457 poste 224