Éliminer les obstacles : La santé mentale et les étudiants canadiens de niveau postsecondaire

OTTAWA, 9 janvier 2018 – Aujourd’hui, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) a publié un document d’orientation intitulé Éliminer les obstacles : la santé mentale et les étudiants canadiens de niveau postsecondaire. On y examine les problèmes de santé mentale sur les campus d’établissements postsecondaires canadiens, et les mesures que le gouvernement fédéral pourrait prendre pour améliorer la qualité de vie de ceux qui en souffrent.

Les étudiants au Canada continuent de faire face à de nombreux problèmes en matière de santé mentale. Les services de santé mentale et de counselling sur les campus sont débordés en raison d’une sensibilisation accrue à ces problèmes et de leur plus grande prévalence. En fait, le pourcentage d’étudiants prenant une médication psychiatrique a augmenté de 9 % à 24,4 % en dix ans, et les délais d’attente pour obtenir des services de counselling sur les campus peuvent atteindre deux à trois mois.

« Nous savons qu’environ la moitié des étudiants éprouvant des problèmes de santé mentale en constateront les premiers symptômes au cours de leurs études postsecondaires, et que plus le traitement commence tôt, meilleurs sont les résultats, explique Michael McDonald, directeur exécutif de l’ACAE. C’est pourquoi il est essentiel que le dossier de la santé mentale soit abordé sur les campus d’établissements postsecondaires et que des mesures de soutien soient accessibles à ceux qui en ont besoin, au bon moment. »

L’accessibilité de ces mesures de soutien est l’un des principaux objectifs de ce document de l’ACAE, où l’on indique que les coûts de ces services sont souvent trop élevés et les délais d’attente trop longs pour les étudiants. En outre, la honte et le manque de connaissances sur les problèmes de santé mentale empêchent les étudiants de se prévaloir de ces services.

« En ce qui a trait à la maladie mentale, le fait de disposer des bonnes mesures de soutien et des bons services peut faire toute la différence. Nous croyons que le gouvernement fédéral a un rôle important à jouer pour soutenir adéquatement les services et initiatives en matière de santé mentale, et en élaborer de nouveaux », poursuit M. McDonald.

Pour une meilleure compréhension du dossier de la santé mentale des étudiants et des mesures que propose l’ACAE au gouvernement fédéral, lisez le document d’orientation produit à ce sujet. Le document au complet est disponible en format PDF et en format Word.

-30-

À propos de l’ACAE :

Fondée en 1995, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation étudiante non partisane et sans but lucratif composée de 22 associations étudiantes qui représentent 255 000 étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre. L’ACAE fait la promotion d’un système d’éducation postsecondaire accessible, abordable, innovateur et de grande qualité.

Personne-ressource :

Lindsay Boyd, agente des communications et des relations publiques 
Courriel : communications@casa.ca
Téléphone : 613-236-3457 poste 224

CASA ACAE

À propos de CASA ACAE

The Canadian Alliance of Student Associations advocates for better post-secondary education and represents 270,000 students nation-wide. L'Alliance canadienne des associations étudiantes défend les intérêts des étudiant(e)s.
Votre association étudiante est-elle prête à devenir membre?
Apprenez plus
Éliminer les obstacles : La santé mentale et les étudiants canadiens de niveau postsecondaire
Éliminer les obstacles : La santé mentale et les étudiants canadiens de niveau postsecondaire
@CASAACAE réunit et amplifie la voix des étudiants du postsecondaire à travers le Canada. En savoir plus!