Les groupes étudiants s’unissent pour partager leurs perspectives sur la violence sexuelle dans les campus

OTTAWA, 8 mai 2018Des organisations étudiantes du pays ont publié une publication conjointe sur la violence sexuelle dans les campus intitulé Perspectives : Une publication conjointe sur la prévention de la violence sexuelle sur les campus et les moyens d’intervenir.

 

Dans cette publication, des étudiants de Victoria à Charlottetown expriment leur volonté d’éradiquer le problème de la violence sexuelle dans leurs campus. Elle repose sur les contributions de l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE), de la Alliance of BC Students (ABCS), de la College Student Alliance (CSA), de la Ontario Undergraduate Student Alliance (OUSA), de l’Union étudiante du Québec (UEQ), de l’Alliance des étudiants du Nouveau-Brunswick (NENB), de Students Nova Scotia (StudentsNS), et de la University of Prince Edward Island Student Union (UPEISU).

 

« Malheureusement, la violence sexuelle existe dans tous les campus de toutes les provinces du Canada, affirme la présidente du conseil d’administration de l’ACAE, Shifrah Gadamsetti. C’est pourquoi il est si important d’adopter une approche collaborative dans ce dossier et de travailler ensemble pour changer la culture dans les campus, mieux protéger les victimes et éradiquer la violence sexuelle dans les campus une fois pour toutes ».

 

Cette publication présente les défis et possibilités qui existent dans les provinces, mais jette un regard au-delà des frontières provinciales afin d’exposer la violence sexuelle comme un problème que toutes les administrations doivent résoudre. Perspectives permet de mieux comprendre les difficultés vécues par les étudiants et étudiantes sur les campus du pays et détermine comment nous devons travailler de concert pour mettre fin à la violence sexuelle dans les campus des établissements postsecondaires du Canada.

 

La violence sexuelle est un problème systémique qui touche tout le monde, mais les étudiants savent que cette forme de violence est sexospécifique et vise plus particulièrement les femmes. Les femmes handicapées, les femmes autochtones, les étudiants appartenant à la communauté LGBTQ+ et les femmes de groupes marginalisés sont particulièrement vulnérables. Les partenaires de cette publication jugent que personne ne devrait être victime de violence sexuelle, surtout pendant les études. Et pourtant, actuellement, 1 étudiante sur 5 sera victime de violence sexuelle dans le cadre de ses études postsecondaires. En outre, nous savons que de toutes les agressions sexuelles signalées dans les campus d’établissements postsecondaires, les deux tiers ont lieu au cours des huit premières semaines de formation. Les étudiants et étudiantes forment un groupe vulnérable et cette publication illustre le caractère essentiel des partenariats pour combattre ce fléau.

 

« Nous savons que cette publication ne réglera pas à elle seule le problème des agressions sexuelles dans les campus, mais nous espérons qu’elle continuera de prioriser cet important enjeu auprès des décideurs et des établissements d’enseignement postsecondaire, dans le but de rendre nos campus plus sécuritaires pour tous », ajoute Mlle Gadamsetti.

 

Perspectives : Une publication conjointe sur la prévention de la violence sexuelle sur les campus et les moyens d’intervenir est le premier rapport conjoint des huit partenaires, représentant plus de 570 000 étudiants.

 

-30-

 

À propos de l’ACAE :

Fondée en 1995, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation nationale non partisane et sans but lucratif composée de 22 associations étudiantes qui représentent 270 000 étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre. L’ACAE fait la promotion d’un système d’éducation postsecondaire accessible, abordable, innovateur et de grande qualité.

 

Personne-ressource :

Lindsay Boyd, agente des communications et des relations publiques 
Courriel : communications@casa.ca
Téléphone : 613-236-3457 poste 224