Les étudiants portent les violences à caractère sexuel et d’autres problèmes à l’attention des politiciens

OTTAWA, 26 novembre 2018 – Les étudiants de partout au pays se sont rendus à Ottawa cette semaine pour porter des problèmes importants constatés sur leurs campus à l’attention des politiciens de la colline du Parlement. À titre de participants à la Semaine d’action, un événement organisé par l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) et l’Union étudiante du Québec (UEQ), ils mettent en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés la communauté étudiante internationale, les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs, les étudiants-chercheurs et les étudiantes-chercheuses, et la communauté étudiante postsecondaire dans son ensemble pour tirer le maximum de leur éducation.  

Cette année, les étudiantes et étudiants de partout au Canada ont déterminé que les violences à caractère sexuel et les services de soutien sur le campus constituent une priorité. Aucun campus n’est protégé des effets dévastateurs des violences à caractère sexuel. En fait, près de la moitié de tous les cas d’agressions sexuelles au Canada visent des jeunes, dont 41 % sont des étudiantes et étudiants. Les faits portent à réfléchir et les étudiantes et étudiants exigent des gestes concrets. Elles et ils recommandent que les 5,5 millions de dollars investis dans la prévention des violences à caractère sexuel dans le budget de l’an dernier servent à élaborer une norme décrivant les services de base à offrir sur les campus pour prévenir les violences à caractère sexuel et pour venir en aide aux victimes.

« Les violences à caractère sexuel constituent un problème national qui a des répercussions graves sur la vie sur les campus, et nous croyons que les établissements d’enseignement postsecondaire ont besoin de directives claires du gouvernement fédéral pour agir, affirme Adam Brown, président du conseil d’administration de l’ACAE. Nous voulons également nous assurer que l’argent investi par le gouvernement pour remédier au problème soit optimisé, afin de mieux protéger les étudiantes et étudiants et les soutenir ».

Les étudiantes et étudiants souligneront également les difficultés de leurs homologues internationaux qui viennent étudier au pays. Malgré le fait qu’ils paient des frais de scolarité très élevés, ces étudiantes et étudiants sont exclus des programmes d’enseignement coopératif et des stages en raison des obstacles inutiles que leur impose le système d’immigration. En outre, l’article 91 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés empêche les étudiantes et étudiants internationaux d’obtenir des conseils en immigration du personnel sur le campus, sauf si ce dernier a reçu une certification coûteuse et obtenue après une longue période de formation. Ces facteurs exacerbent les défis auxquels est confrontée la communauté étudiante internationale.

D’autres problèmes clés seront abordés, notamment le financement du soutien aux chercheurs-étudiants et chercheuses-étudiantes, la nécessité de créer davantage de possibilités d’apprentissage intégré au travail (p. ex. programme d’enseignement coopératif et stages) et l’absence de subventions pour les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs ayant des besoins financiers.

Pour plus d’information sur les changements défendus par les étudiantes et étudiants, lisez le document de l’ACAE Des idées fraîches pour améliorer les études postsecondaires.

-30-

À propos de l’ACAE :

Fondée en 1995, l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation étudiante non partisane et sans but lucratif composée de 22 associations étudiantes qui représentent 270 000 étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre. Grâce à son partenariat avec l’Union étudiante du Québec (UEQ) et ses 8 membres, qui représentent 79 000 étudiants, l’ACAE transmet d’une seule voix le message des étudiantes et étudiants au gouvernement fédéral. L’ACAE fait la promotion d’un système d’éducation postsecondaire accessible, abordable, innovateur et de grande qualité.

Personne-ressource :

Lindsay Boyd, agente des communications et des relations publiques
Courriel : communications@casa.ca
Téléphone : 613-236-3457

CASA ACAE

À propos de CASA ACAE

The Canadian Alliance of Student Associations advocates for better post-secondary education and, with its Quebec partnership, represents 350,000 students nation-wide. L'Alliance canadienne des associations étudiantes défend les intérêts des étudiant(e)s.
Votre association étudiante est-elle prête à devenir membre?
Apprenez plus
Les étudiants portent les violences à caractère sexuel et d’autres problèmes à l’attention des politiciens
Les étudiants portent les violences à caractère sexuel et d’autres problèmes à l’attention des politiciens
@CASAACAE réunit et amplifie la voix des étudiants du postsecondaire à travers le Canada. En savoir plus!